Entretiens collaborateurs

Donner du sens à l’évaluation des collaborateurs ?


enjeu RH

Un réel enjeu pour les Ressources Humaines

Beaucoup de temps perdu pour les managers

Une source de déception pour les salariés

Trop d’informations difficilement exploitable par les RH


xLearn vous accompagne

Simplifie l’élaboration des grilles d’évaluation et d’entretiens

Propose un tableau de bord pour piloter les campagnes

Structure et analyse toutes les informations recueillies


accompagnement

Grâce à notre outil agile, optimisez et tirez le meilleur parti des entretiens et des feedbacks

équipes RH

Pour les équipes RH

Templates personnalisables : entretien professionnel, feedback post-projet, évaluation 360 °, peer-to-peer, enquête de satisfaction…

Suivi des actions en temps réel


managers

Pour les managers

Guides des entretiens pour structurer les échanges : entretien d’évaluation

Suivi des objectifs


collaborateurs

Pour les collaborateurs

Feedback régulier et constructif

Analyse des compétences et aide à la construction de projet professionnel


Graphique campagne entretiensGraphique campagne entretiensInformations du profilProfilQuestion campagnecampagne carrière de l'employé

Les entretiens annuels individuels et professionnels sont obligatoires !


Depuis la loi du 5 mars 2014, chaque salarié bénéficie tous les deux ans d’un entretien professionnel avec son employeur. La loi impose que le salarié ait bénéficié au cours des six dernières années d’au moins deux des trois mesures suivantes : une action de formation, une validation des acquis de l’expérience (VAE) ou une progression salariale ou professionnelle.

Dans les entreprises d’au moins 50 salariés, tout collaborateur qui n’aurait bénéficié ni d’entretien professionnel ni d’au moins deux de ces trois mesures voit son compte personnel de formation (CPF) abondé de 3.000 euros par l’employeur. Une obligation d’entretien professionnel pour réaliser un bilan tous les 6 ans qui peut donc entraîner une sanction très coûteuse pour l’entreprise. Toutefois, ces règles ont changé depuis le 1er janvier 2019, en effet, des aménagements sont possibles par voie d’accord collectif. Cela concerne la périodicité des entretiens professionnels et les modalités d’appréciation du parcours professionnel. Afin de ne pas pénaliser les entreprises ayant respecté les règles applicables depuis 2014, une période transitoire a été fixée. En pratique, jusqu’au 31 décembre 2020, les employeurs n’auront pas à abonder le CPF des salariés qui n’auraient pas eu d’entretien professionnel ni suivi de formation mais auraient obtenu une VAE ou une progression salariale ou professionnelle.

Un entretien professionnel est consacré à un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié, de ses qualifications, ses formations et sa mobilité interne ou externe (article L6315-1 du Code du travail), en conciliant les intérêts de l’entreprise et ceux du salarié. Il ne doit en aucun cas porter sur l’évaluation du travail du salarié. L’entretien professionnel se distingue de l’entretien annuel d’évaluation qui lui relève d’une pratique managériale, contrairement à l’entretien professionnel qui lui est une obligation légale. Depuis la loi du 5 mars 2014, tous les salariés doivent avoir recours à cet entretien professionnel tous les 2 ans quelle que soit la taille de l’entreprise.